Comment choisir son matériel de sablage ?

par : Frederic Olivier
Article édité le 5 juillet 2023

Image principale de l'article traitant de comment choisir son matériel de sablage

Le sablage permet de nettoyer et traiter les surfaces des matériaux durs d’une pièce. Le principe est simple : on projette de petits grains de sable ou des minéraux à grande vitesse (jusqu’à 200 mètres par seconde à une pression d’air importante) contre le matériau à traiter.

Il existe des cabines de sablage pour équiper votre atelier en restants à un poste fixe. Ce sont des machines destinées généralement au microbillage professionnel, et qui sont idéales pour nettoyer des moules, des blocs moteurs, des roues et des matrices. Ces cabines semi professionnelles vont de 30 à 1200 Litres, en fonction de la taille des pièces que vous aurez à sabler. Certaines sont équipées d’aspirateurs de poussières qui vous permettent de travailler avec un maximum de confort visuel.

Au contraire, les sableuses mobiles se déplacent facilement grâce à leurs grandes roues. Nous les proposons à la vente pour les particuliers comme pour les professionnels selon deux modèles : une sableuse mobile de volume 40 L et une autre de volume 75 L. Toutes deux sont des sableuses mobiles à sécurité renforcée et à haut rendement (cuve fermée), avec une soupape de sécurité de surpression, une lance de sablage avec vanne manuelle, un filtre déshumidificateur avec manomètre de pression et 4 buses en céramique de différents diamètres.

Le choix de la sableuse mobile dépend de différents facteurs :

 

  • Du volume de la cuve souhaité. Ce paramètre va déterminer l’autonomie de sablage selon la taille de la buse de projection. Pour travailler sur des surfaces de grande envergure, mieux vaut se tourner vers les sableuses mobiles d’une contenance minimale de 75 litres. 
  • Du type de travaux à effectuer.
  • De la taille des éléments à sabler.
  • Du résultat escompté.
  • Du modèle de compresseur choisi.

Comment choisir ses abrasifs de sablage ?

Le choix de votre abrasif dépend de nombreux facteurs comme le matériau à sabler (tous ne résistent pas à tous les types d’abrasifs), du traitement souhaité, de votre budget et de la vitesse du sablage.

Voici nos abrasifs rangés du plus agressif au plus doux :

  • Garnet 30/60 (abrasifs minéraux). Il s’agit d’un abrasif angulaire permettant une bonne préparation des surfaces avant traitement (surface rugueuse). Il est adapté aux décapages difficiles, rouille, peinture, façade brique-pierre. Nous conseillons de réserver le Garnet 30/60 pour les sableuses mobiles, de part sa granulométrie et son abrasivité trop forte pour une cabine de Sablage.
  • Garnet 80. Son pouvoir décapant est beaucoup plus élevé que le granulat de verre. Il est idéal pour décaper avant de peindre (carrosserie, volet, radiateur), et de travailler le bois (meuble, poutre, parquet, escalier).
  • Garnet 200. Il remplace la microbille de verre pour les sableuses mobiles, et est idéal pour les supports fragiles de type alu aéronautique, les meubles à bois tendre, les pierres et les briques fragiles.
  • Végétal ou Coquille de noix. Non polluant et adapté aux pièces fragiles, il est idéal pour éliminer les saletés et les dépôts tenaces sur les surfaces, tout en étant doux et non abrasif pour les surfaces plus délicates.
  • Rafle de maïs, 100% naturel et biodégradable. On l’utilise généralement sur des surfaces tendres (bois, pierres friables,..) ou sur des métaux pour éviter d’altérer les surfaces ou les plans de joint.

  •  

Abrasifs spécifiques pour les Cabines de sablage :

  • Microbille de Verre. indispensable pour remettre à neuf des supports métalliques avec un aspect final satiné. Attention, il n’ est pas possible de repeindre une pièce qui à été microbillée, elle sera trop lisse pour que la peinture accroche.
  • Granulat de Verre. Idéal pour enlever de la rouille ou des résidus de graisse sur des supports métalliques, son angularité permet une bonne accroche des peintures et vernis en donnant un aspect brossé .

Frederic Olivier, président gérant de l'entreprise BPAC

écrit par

Frederic Olivier

Après avoir occupé différents postes dans des entreprises internationales, en Europe et Asie, je reviens en France pour travailler dans le monde de la moto, une de mes grandes passions. Bricoleur invétéré, j'adore démonter, réparer, restaurer, améliorer que ce soit mes motos ou d’autres objets du quotidien. Mon point fort : penser l’objet dans son ensemble, en 3D, son pourquoi et son comment. Ma curiosité m’a amené à découvrir le nettoyage par ultrasons et en 2019 je décide de reprendre l’entreprise BPAC, Leader Français des nettoyeurs ultrason sur Internet. Depuis, je me passionne à développer ce mode de nettoyage écologique, économique et efficace dans tous les domaines possibles, au meilleur rapport qualité prix pour en faire bénéficier le plus grand nombre.

Toutes vos questions autour des ultrasons

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *